Washington 1952

VAGUE D’OVNIS SUR WASHINGTON

carousel3

Nous sommes en juillet 1952, Edward Ruppelt, responsable du projet « blue book » américain se fait prédire, au vue de l’augmentation des rapports d’ovnis et des nombreux incidents avec des avions de chasse, une « invasion » prochaine de Washington par des « soucoupes volantes ». Ce scientifique, dont le nom est inconnu, estime que les extraterrestres ne tarderont pas à faire une démonstration de force au gouvernement américain.

Effectivement, bien inspiré fut ce scientifique, car il ne fallu pas attendre longtemps pour que sa prédiction se réalise.

carousel2

Première vague, 19 juillet 1952.

C’est dans la nuit du 19 au 20 juillet qu’une vague d’ovnis déferle sur la capitale américaine. A partir de 22 heures jusqu’à 5 heures du matin, en plusieurs vagues successives, des groupements de 5 à 7 objets sont repérés par la tour de contrôle de l’aéroport de Washington, survolent à tour de rôle la maison blanche et le capitole. Provocation ultime, des objets sont aussi vus au dessus de la base aérienne de Andrews dans la Maryland. Des avions d’interceptions décollent et tentent de rattraper les objets, mais peine perdue au vu des incroyables accélérations de ceux-ci.

Deuxième vague, 26 juillet 1952.

La deuxième vague, comme une ultime provocation démarre aux alentours de 20 heures et durera toute la nuit. Comme la première nuit, des sites important de la défense et du gouvernement américain ont été survolés dans la plus grande impunité, sans qu’aucun chasseur n’ait pu faire quoi que ce soit. Démonstration de force de la part de ses auteurs, certainement une sorte d’ultimatum destinée au Américains, mais malgré tout mesuré. C’est pendant cette seconde vague que la célèbre photo du capitole a été prise.

carousel4

Il est certain que la politique des américains, à l’époque des faits, qui était de tirer sur tout les ovnis qui pénétraient l’espace aérien des États-Unis a du jouer un grand rôle dans les événements de cette année 1952.